• Consentement

  • Unity SDK

  • SDK

  • Unity

12 exemples de bannières de consentement originales conçues par des applications de jeux vidéo

septembre 22, 2020 by Yannig Roth

Vous n’en aviez peut-être pas conscience, mais dès lors que vous demandez un mail et un login à un utilisateur, vous collectez de la donnée personnelle. Et dans le monde du gaming en particulier, ça ne s’arrête pas là ! Les traceurs que vous installez ont une importance capitale. Ils vous permettent d’appréhender les habitudes de jeux de vos utilisateurs, d’interagir avec eux, mais également de les fidéliser et même de leur proposer d’autres jeux vidéo à télécharger.

 

Mais, à l'époque du RGPD et de la réglementation croissante en matière de protection de la vie privée, continuez à lire pour découvrir 12 exemples inspirants de bannières de consentement de cookies attrayantes dans les jeux vidéo. 

 

Sommaire 

 

 


 

Conformité au RGPD : serez-vous de la partie ?  

 

Du point de vue de la CNIL et du RGPD, de nombreuses questions peuvent se poser, notamment parce que de très nombreux mineurs jouent à ces jeux sur mobile. Les joueurs ont-ils toujours conscience des données personnelles qu’ils vous concèdent pour jouer à votre jeu ? Ces données sont-elles bien sécurisées ? La géolocalisation est-elle réellement nécessaire ? 

 

Demander l’accord de vos gamers quant à l’utilisation de leurs données ne suffit pas. Il faut qu’ils puissent avoir accès à l’ensemble des données qui sont récupérées à leur sujet. Elles doivent pouvoir être modifiées et même supprimées. Aussi, vous devez assurer une parfaite sécurité de l’ensemble des données recueillies. 

 

Les organisations qui ne respectent pas ces règles risquent une amende (jusqu'à 20 millions de dollars, soit 4 % de leur chiffre d'affaires), ainsi qu'une atteinte massive à leur image de marque en raison d'une presse négative.  

 

Chez Didomi, tout l’équipe a travaillé (très) dur pour lancer notre célèbre CMP sur le moteur de jeu multi-plateforme Unity. Nous organisons une série de Masterclass en 4 parties pour créer une meilleure gestion du consentement avec la communauté Unity. Vous y découvrirez des trucs et astuces pour collecter le consentement des utilisateurs, optimiser les taux de consentement et monétiser en accord avec les réglementations mondiales sur la protection des données. Inscrivez-vous ici. 

 

L’importance de l’UX pour votre bannière de consentement

 

Vous pensez que le RGPD est un frein à votre collecte de données ? En réalité, il n’interdit pas la mise en place de vos traceurs. Il vient simplement réglementer cette pratique. 

 

Comment travailler l’UX d’une bannière de consentement sur un jeu vidéo ? L’idéal est de consacrer un écran entier à votre collecte de consentement, le défi étant de le rendre attrayant, créatif et dans la mesure du possible, original. Attention à rester suffisamment cohérent sur vos différents devices pour ne pas perdre vos utilisateurs. N’hésitez pas à vous différencier de vos concurrents et à oser la personnalisation.

 

Rassurez-vous ! Vous ne devez pas vous inquiéter d’une éventuelle baisse de vos revenus ou de votre taux de consentement. L’utilisateur, qu’il soit gamer ou non, apprécie toujours la transparence. En lui proposant une relation de confiance, vous vous assurez sa fidélité. 

 

Si vous voulez en savoir plus sur la façon d'optimiser le taux de consentement des utilisateurs ou sur la façon d'augmenter le retour sur investissement de la monétisation consentie avec le SDK de Didomi, vous pouvez trouver nos masterclasses sur ces sujets ici

 

Bon à savoir : Toute entreprise doit répondre aux recommandations de la CNIL et se mettre en conformité avant le mois de juillet 2020.

 

12 exemples de bannières de consentement conçues par des jeux vidéo 

 

Vous allez mettre votre jeu vidéo sur les plateformes de téléchargement prochainement ou vous cherchez à mettre en conformité votre application mobile ? Pas facile de se conformer au RGPD tout en assurant un taux de collecte suffisamment élevé. Découvrez ces 12 exemples d’applications de jeux vidéo qui ont réussi à mettre leur collecte du consentement en avant, pour certaines de manière ludique et originale. A vos marques, prêts, partez ! 

 

1 - Angry Birds 2 

 

Sur Angry Birds 2, le concepteur a dédié un écran entier de son application à la collecte des données personnelles. On y retrouve les personnages et l’univers du jeu, ainsi qu’un design très travaillé. Soyons honnêtes, on a envie d’appuyer sur “accepter”. Tout y est, si ce n’est la possibilité de refuser expressément les conditions d’utilisation. 

 

Le petit défaut ? Si le joueur n’appuie pas sur accepter, il n’a pas la possibilité de démarrer une partie. C’est dommage. Mais presque tous les jeux de notre liste ont choisi de suivre la même stratégie. 

 

 

2 - Loup-Garou 

 

L’application du célèbre jeu de société Loup-Garou a bien fait les choses. La charte graphique est respectée, on retrouve la même police et trois boutons qui permettent au gamer d’accepter, de refuser ou de lire les conditions d’utilisation. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un écran dédié, la pop-up s’intègre plutôt bien dans l’écran. 

 

Ici, vous avez la possibilité d’appuyer sur refuser mais comme pour Angry Birds et pour les jeux suivants, vous n’aurez de ce fait pas la possibilité d’y jouer ! 

 

 

3 - Cut the Rope 

 

Cut The Rope, c’est un peu le bon élève de notre liste. Ici, on parle de transparence et de données personnelles et on explique pourquoi il faut lire les conditions d’utilisation et la charte de respect de la vie privée. Le design des boutons accroche le regard du joueur qui est incité à accepter. On demande ensuite à l’utilisateur d’indiquer son âge. Le but ? Vérifier qu’il a légalement l’âge d’utiliser cette application (bien qu’il soit très facile de frauder). On lui rappelle également à quel point son expérience de jeu est importante. C’est intelligent ! 

 

Vous l’aurez constaté, il n’est pas possible de refuser. Néanmoins, on ne se répètera plus : le fait de ne pas accepter empêche l’utilisateur de jouer à ce jeu mobile. 

 

Capture d’écran 2020-09-18 à 10.50.08

 

4 - Sonic Boom 

 

Le concepteur de Sonic Boom a lui aussi fait le choix d’intégrer sa collecte de consentement dans un écran dédié. Et ici, on ne cache rien : on évoque les données directement. Le texte explique très clairement pourquoi cet écran apparaît et vous invite à en savoir plus. On retrouve les couleurs du jeu et un de ses personnages. 

 

L’éditeur va plus loin encore en expliquant dans un second écran à ses gamers qu’ils peuvent bénéficier de publicités personnalisées s’ils le souhaitent. Ils refusent ? Ils auront dans ce cas affaire à des publicités génériques et leurs données ne seront pas partagées avec les partenaires du jeu. Clair, net et précis. 

 

Capture d’écran 2020-09-18 à 10.51.43

 

5 - The Sims 

 

Dans la même lignée que Sonic Boom, on reconnaît parfaitement le design du jeu Les Sims dans cet écran de demande de consentement. 

 

Néanmoins, le sujet du premier écran est finalement de savoir l’âge du joueur. De même, le bouton ne permet pas à l’utilisateur d’accepter mais simplement de continuer.


On retrouve là aussi un 2ème écran évoquant les publicités personnalisées avec cette fois-ci la possibilité d’accepter ou de refuser.

 

 

6 - Flight Pilot

 

Dans ce jeu de simulation de vol en avion, la collecte du consentement est matérialisée par une pop-up au design parfaitement cohérent avec le reste de l’application. 

 

En revanche, si Flight Pilot précise qu’il est possible de retirer son autorisation tel qu’expliqué dans la politique de confidentialité, il n’y a aucun lien direct vers celle-ci. 

 

 

7 - Dragon Ball Z Dokkan Battle 

 

S’il y a bien un jeu qui a traversé les époques, c’est celui-ci ! Dans la version mobile de Dragon Ball Z, le consentement à la collecte des données personnelles se donne via une pop-up simple mais bien pensée. On peut accepter ou refuser les conditions d’utilisation et accéder rapidement aux détails de la politique de confidentialité. Le bouton “accepter” a bien été mis en évidence pour attirer le regard et donner envie aux joueurs d’y poser leur doigt. 

 

Dommage qu’une fois de plus on ne puisse pas refuser les conditions d’utilisation et tester le jeu tout de même.

 

 

8 - Om Nom - Merge 

 

Si le design de cet écran a été (très) bien pensé, on démarre toutefois avec une demande relative à l’âge du joueur et un “prêt à jouer” ? Bien sûr qu’on accepte, puisque de toute façon on n’a pas d’autres choix. Le texte relatif à l’utilisation des données personnelles est certes moins mis en valeur, mais il est présent avec un lien vers la charte du respect de la vie privée et vers les conditions d’utilisation. 

 

Un second écran demande ensuite au joueur s’il souhaite autoriser l’accès à des données supplémentaires qui seront partagées aux partenaires dans un but d’amélioration de l’expérience. Sans comprendre tout à fait de quoi il s’agit, on a envie d’accepter, forcément ! C’est malin !

 

 

9 - Dofus Touch 

 

Ici le consentement du joueur est donné via une pop-up très simple mais parfaitement respectueuse de la charte graphique de Dofus. L'utilisateur doit cocher une case dédiée aux conditions générales avant d’accepter ou de refuser. C’est une démarche de plus que l’utilisateur doit faire mais qui prouvera qu’il a bien donné son consentement de manière éclairée. 

 

 

10 - PUBG Mobile

 

Playerunknown’s Battlegrounds Mobile a fait un choix très différent en affichant seulement deux liens en dessous de ses boutons de connexion. Si vous ne cochez rien, vous aurez accès à un deuxième écran vous demandant d’accepter ou de refuser expressément. A l’inverse, vous pourrez accéder au jeu sans qu’on ne vous demande quoi que ce soit d’autre ! 

 

Le jeu offre un mode invité mais dommage... même dans ce mode guest il est obligatoire de donner son consentement pour jouer.

 

 

11 - Just Dance Now 

 

Encore un bon élève ! La charte graphique y est et on sait clairement de quoi parle cet écran puisqu’il titre “conditions légales et respect de la vie privée”. C’est on ne peut plus clair. Le joueur comprend de suite ce qu’implique de cliquer sur accepter. Fait suffisamment notable pour être relevé, le détail des conditions s’affiche au sein même de l’application. Just Dance Now a fait le job ! 

 

 

12 - Call of Duty 

 

Très simple, la pop-up mise en place pour la version mobile de Call of Duty n’en est pas moins efficace. On retrouve des boutons pour chaque action, le bouton “accepter” étant bien mis en valeur. 

 

Gros point positif du jeu : il s’agit de la seule application testée ici qui permette au joueur de passer par un mode invité sans avoir à donner son consentement à la collecte des données personnelles. 

 

 

Comment Didomi peut vous aider

 

Maintenant que vous avez découvert quelques exemples de ce qu’il est possible de faire en terme de collecte du consentement aux données personnelles, c’est à vous de jouer ! Selon votre niveau de technicité, vous pourrez développer une solution maison ou faire le choix d’externaliser la gestion des consentements avec Didomi par exemple. 

 

Notre solution permet aux éditeurs de jeux vidéo de mieux monétiser leur application tout en se conformant aux réglementations de plus en plus strictes en matière de protection des données. 

 

Nous avons organisé une série de Masterclass dédiée aux professionnels du jeu vidéo dans laquelle nous partageons avec vous notre expertise en matière de collecte, d’optimisation et d’utilisation du consentement des joueurs. Notre objectif ? Vous aider à vous familiariser avec l’importance du respect des données et vous aider à comprendre l’impact positif qu’une totale transparence peut avoir sur vos utilisateurs. 

 

Schedule a demo

 

La meilleure plateforme de gestion du consentement et des préférences

Organiser une démo