Organiser une démo
Se connecter à la console
  • Conformité

  • France

  • Solution

  • SDK

Comment assurer votre conformité aux recommandations de la CNIL avec Didomi ?

novembre 27, 2020 by Amy Arnell

La CNIL a publié ses lignes directrices sur les cookies en octobre 2020, avec une date limite de mise en conformité fixée à la fin mars 2021. Quel est votre plan d'action ? Découvrez ici les principales nouveautés issues des recommandations, et comment la Console Didomi les a mis en œuvre pour vous faciliter au maximum la transition vers la conformité, avant la date limite. 

 

Sommaire : 

 

 


 

Mon entreprise est-elle concernée par les recommandations de la CNIL ? 

 

La CNIL a donc publié ses nouvelles lignes directrices, mais qu'est-ce que cela signifie pour votre entreprise ? 

 

Les nouvelles recommandations de la CNIL concerne toute organisation, qu’il s’agisse d’une entreprise, d’une de ses agences ou d’un média disposant d’un site Internet ou d’une application à partir duquel des données concernant les utilisateurs peuvent être collectées, utilisées et/ou transmises à des partenaires.

 

En plus, les recommandations de la CNIL portent sur tous types d’appareils web (ordinateurs fixes, portables, tablettes) et mobiles (smartphones) puisque tous utilisent des technologies de suivi des internautes.

 

Est-ce que cela s'applique à vous ? Continuez à lire pour découvrir les nouveautés et comment le SDK Didomi les mettra en œuvre. 

 

 

Vous avez déjà lu cette page ou vous sentez déjà incollable ? Testez vos connaissances des dernière recommandations CNIL, faites notre quiz en 2min ! 

 

Quiz Recommandations CNIL

 

Quelles sont les nouveautés et comment les implémenter avec le SDK Didomi ?

 

Voici trois des changements les plus importants, ainsi qu'une description complète sur la façon dont la Console Didomi vous permettra de vous mettre en conformité sans problème. Pour une liste plus exhaustive de tous les changements, veuillez consulter notre page détaillée ici.  

 

Vous n'êtes pas un client Didomi mais vous voulez accéder à ces fonctionnalités ? Prenez contact avec nous et nous vous aiderons à vous mettre en conformité, grâce à une plateforme de gestion du consentement (CMP) sur mesure. 

 

Découvrir la CMP

 

1. Le scroll et le clic de navigation ne sont plus modes de consentement valable  

 

Le consentement doit consister en une action positive claire de la part de l'utilisateur, et la CNIL ne considère pas le scroll et le clic de navigation comme des modes de consentements valables. Il n’est donc plus question de renvoyer vers la politique de confidentialité, ou Privacy Policy, ou d’utiliser une formulation du type “En continuant la navigation, vous acceptez que nous utilisions vos données personnelles” (consentement au scroll). 

 

 

Comment ne plus utiliser ces modes de consentement sur votre bannière? 

Vous pouvez très facilement désactiver ces options directement depuis l’interface Didomi. Pour cela, il vous suffit d’aller dans la Console, d’éditer votre bannière, puis de vous rendre à l’étape “Behavior”. 

 

Pour désactiver le scroll, vous devez décocher la case suivante: 

 

 

Pour désactiver le consentement au clic de navigation, vous devez décocher la case suivante: 

 

 

Rendre ce processus aussi facile que possible pour nos clients est notre priorité, et cela ne pourrait pas être plus simple que de décocher deux cases, n'est-ce pas ? 

 

2. La CNIL propose que la durée de validité du consentement au dépôt des cookies passe de 13 à 6 mois

 

Un autre changement notable est la durée de conservation du choix de l’utilisateur pour les cookies. Auparavant, c’était treize mois, mais maintenant la CNIL laisse davantage de liberté aux éditeurs, suggérant une durée de 6 mois sans pour autant l'imposer. Cependant, vous devez être en mesure de justifier votre choix si vous ne souhaitez pas conserver le consentement pendant cette durée.  

 

Comment paramétrer la durée de conservation des consentements avec Didomi? 

Pour le moment, Didomi propose une durée de conservation de 13 mois de manière automatique. Si vous souhaitez changer cela, vous pourrez le faire directement dans la Console, et choisir la période de temps que vous préférez. 

 

3. La possibilité pour l’utilisateur de refuser globalement le dépôt de cookies est obligatoire dès le premier niveau d’information 

 

Le changement le plus notable sur le plan visuel est peut-être le fait qu'il doit exister une symétrie parfaite entre le bouton "accepter" et le bouton "refuser" sur votre bannière de cookie. Cela signifie que les DEUX doivent apparaître en première page. 

 

Quel est l'objectif de cette nouveauté ? Il faut en effet qu’il soit aussi simple pour l’utilisateur d’accepter que de refuser le dépôt de traceurs. 

 

 

Comment ajouter ce bouton depuis la Console Didomi?

Il sera très facile d'ajouter un bouton permettant à l’utilisateur de refuser les cookies dans la Console Didomi. Aussi, Didomi proposera très prochainement d’autres options comme le fait de pouvoir ajouter un lien “Continuer sans accepter” qui est une autre solution proposée par la CNIL permettant de refuser les cookies dès le premier niveau d’information. 

 

 

Vous voulez regarder quelque chose sur les recommandations de la CNIL ? Consultez le replay de notre webinar : 

Recommandations CNIL & consentement : Les erreurs d'implémentation à éviter

 

 

Pourquoi agir maintenant ?

 

Étant donné ces changements, vous avez peut-être remarqué que votre site web n'est pas conforme. Ne vous inquiétez pas, vous avez encore quelques mois avant la date limite et nous sommes là pour vous accompagner. 

 

Alors, quel est le calendrier ? La date limite est le 31 mars, mais nous recommandons de respecter le règlement avant cette date pour trois raisons principales : 

 

  • Cette période de délai ne concerne que les “nouvelles mesures” 

La CNIL considère que les entreprises doivent déjà être en conformité avec des règles connues depuis longtemps comme la collecte du consentement avant le dépôt de cookies. La période d'adaptation de 6 mois ne concerne que les nouvelles mesures comme la fin du scroll, du clic de navigation et l’implémentation d’un bouton “Refuser tout” en premier écran.

 

  • Cela vous donnera le temps d'adapter votre CMP à vos besoins 

Prenez le temps de réfléchir à l'expérience de l'utilisateur et configurez votre CMP en fonction de vos besoins. Il conviendra de déterminer de manière générale l’expérience client que vous souhaitez donner à vos utilisateurs (format pop-in, bannière basse...) car cela jouera sur le taux de consentement et la confiance que vos visiteurs accorderont à votre entreprise.

 

  • La conformité est une occasion de gagner la confiance des utilisateurs 

La conformité est plus qu'une simple obligation légale, c'est aussi une occasion de gagner la confiance des utilisateurs et de prouver que vous accordez de l'importance à leurs droits. 

 

Voici donc trois raisons pour lesquelles nous recommandons de se mettre en conformité dès que possible. 

 

Vous souhaitez lancer ce processus aujourd'hui ? Contactez-nous

 

Organiser une démo

 

Comment Didomi peut vous aider 

 

Chez Didomi, nous travaillons dur pour assurer à nos clients une mise en conformité CNIL rapide et facile. Comme vous pouvez le voir, nous avons pris en compte toutes les recommandations de la CNIL et adapté notre solution en conséquence. 

 

Nous offrons une CMP qui est à la fois conforme et performante, permettant aux marques de mesurer et d'optimiser l'impact du consentement sur l'expérience de l'utilisateur et les revenus. 

 

Alors, quelles sont vos prochaines étapes ? Dans cet article, nous avons résumé la manière dont nous allons vous aider à assurer la conformité à la CNIL pour tous nos clients avant la date limite de mars. 

 

Vous n'êtes pas un de nos clients, mais vous souhaitez devenir conforme à la CNIL avec une CMP Didomi sur mesure ?

 

Contactez-nous, et nous pouvons lancer le processus de mise en conformité dès aujourd'hui.

 

Organiser une démo