Réserver une demo
Se connecter à la console
  • CMP

  • Témoignages clients

Comment Shine a augmenté son taux de conversion de 25 % après l'implémentation de sa bannière de consentement ?

Publié le 11 mai 2022 par Julie Quintard

Mis à jour le 12 mai 2022 par Julie Quintard

Shine est une banque qui propose des comptes bancaires professionnels 100 % en ligne et un outil complet de gestion administrative. L’entreprise permet de simplifier l'expérience bancaire et administrative des entrepreneurs, grâce à un équilibre entre service en ligne et accompagnement humain. 

 

Nous avons récemment eu la chance de participer à un webinar avec Bryan Blanchot, Global Marketing Manager chez Shine et client Didomi qui est revenu sur la gestion des consentements au sein de la banque et sur l’impact du taux de consentement sur ses campagnes et revenus publicitaires. 

 

Découvrons ensemble la stratégie de mise en conformité adoptée en interne chez Shine qui a permis de délivrer des résultats plus que satisfaisants. 

 

Chiffres clés : 

 

Shine - Body format 4 (1)

 

Sommaire :

 

 


 

Challenge : S’adapter à une régulation en constante évolution

 

Avant de collaborer avec Didomi, les équipes techniques de Shine avaient opté pour une bannière de consentement développée en interne. 

 

Si ce choix présente des avantages (grande liberté dans le choix du design et des textes par exemple), il implique également l'obligation d'y dédier des équipes techniques, et de mettre en place une veille légale constante. En effet, l'entreprise est tenue de mettre à jour la bannière au fil des changements de régulations émis par la CNIL ou des mises à jour fournies par l’IAB.

 

“La gestion des cookies et des consentements n’est pas le sujet de prédilection des équipes IT en règle générale. Il était toujours compliqué de mettre en place les mises à jour sur notre bannière.”

Bryan Blanchot, Global Marketing Manager chez Shine

 

En plus des contraintes techniques, les équipes de Shine ne disposaient pas d’accompagnement externe et de conseil en matière de gestion de données personnelles. Afin de remédier à cette situation, le Data Privacy Officer a naturellement pris la décision de s’appuyer sur une Consent Management Platform externe et de constituer une équipe de 4 personnes pour optimiser le sujet de la mise en conformité RGPD chez Shine.

 

Solution : Mise en place d’une bannière au design personnalisé avec Didomi

 

Cette équipe mobilisée autour du sujet de la conformité RGPD était composée de personnes issues à la fois des départements légal et marketing mais aussi produit et design. Leur premier objectif ? Implémenter une bannière de consentement qui garantit la conformité du site tout en proposant une expérience utilisateur optimisée et alignée avec l’identité de la marque.

 

image5-1

 

Parmi les différents offres du marché des CMP, Shine a sélectionné Didomi pour plusieurs raisons: Le support client avancé tout d'abord, mais aussi la mise à jour automatique de l’outil en fonction des nouvelles régulations, ou encore les options de personnalisation quasiment illimitées, qui ont été un argument déterminant pour l’équipe.

 

Afin d’implémenter sa bannière de consentement, l’équipe de Shine a reçu le soutien d’un Customer Onboarding Specialist Didomi dédié qui les a accompagnés jusqu'à la mise en ligne finale de la bannière. L’implémentation se déroule toujours en 3 étapes : 

 

  • Un rapport de conformité effectué sur le site pour détecter les points d’amélioration; 

  • La création, personnalisation et mise en place de la bannière; 

  • Le blocage du tracking des partenaires avant le recueil du consentement.

 

Bryan mentionne avoir réalisé un véritable travail d’équipe avec le produit et le design afin de rendre la bannière la plus personnalisée possible et de l’intégrer pleinement dans l’expérience utilisateur : 

 

“Plus le design est travaillé, plus l’affinité avec l’utilisateur sera forte et plus nos chances de maximiser le taux de consentement seront élevées. C’est pour cela que nous voulions travailler à la fois le texte et le design car il s’agit du tout premier contact avec la marque pour l’utilisateur.”

Bryan Blanchot, Global Marketing Manager chez Shine

 

Shine - Body format 1

 

Un A/B Test proposant différents boutons a également été réalisé et la version qui fonctionnait le mieux et qui a donc été sélectionnée est celle avec le bouton “Continuer sans accepter” situé tout en haut à droite de la bannière. 

 

Côté texte, l’équipe s’est appuyée sur les standards de l’IAB TCF qui permettent d’envoyer les consentements à toutes les régies publicitaires qui y sont connectées et ajoutent également un lien vers politique de confidentialité de Shine, qui se veut volontairement très claire et sans jargon légal.

 

“Nous nous appuyons aussi sur les finalités standards proposées par l’IAB pour que l’utilisateur ne soit pas perdu et que le jour où nous serons audités, les résultats soient clairs et faciles à présenter à la CNIL.”

Bryan Blanchot, Global Marketing Manager chez Shine

 

Enfin, sur la partie gestion des préférences, Bryan a souhaité procéder différemment de beaucoup de marques qui listent toutes les finalités possibles. Il a fait le choix de ne mettre que celles réellement utilisées par Shine afin d’offrir une véritable transparence à l’utilisateur.

 

Shine - Body format 2

 

Résultats : Un taux de consentement élevé et une amélioration des performances publicitaires

 

Suite à l’implémentation d’une bannière personnalisée avec Didomi, Shine est aujourd’hui complètement conforme dans sa gestion des données utilisateurs et dispose d’un taux de consentement de 86% qui reste très stable. 

 

Le déploiement d’une bannière a permis de mieux interpréter les données et surtout d’affiner les audiences publicitaires. Ainsi, Étienne Ginoux, Co-Head of Social Ads chez Ad'sUp Consulting, l’agence d’acquisition de Shine, note un impact positif sur les performances marketing. En regardant le parcours utilisateur du clic après acceptation des cookies et jusqu’à l’ouverture du compte bancaire, il note une amélioration du taux de conversion de 25% et une baisse du CPA de 1,5%. 

 

Bryan Blanchot, accompagné de l’agence Ad'sUp, a déjà opté pour une stratégie publicitaire qui respecte à 100% les données personnelles des utilisateurs et souhaite continuer à évoluer dans ce sens à l’avenir :

 

“Nous travaillons l’acquisition payante pour s’adapter au taux de consentement. La finalité de la CNIL va dans le sens d’un durcissement des réglementations plutôt que d’un allègement, il faut donc s’y préparer dès maintenant.” 

Bryan Blanchot, Global Marketing Manager chez Shine

 

avatar Julie Quintard

Julie Quintard

Customer Marketing & Partner Manager at Didomi.

Articles reliés